Look for it

-

I'm back a bit.
Welcome back.

Lookout for the #snapchot ... might be fun.


-





Friday, 22 August 2008

22 Août 2008

Dehors, c'est le déluge primitif. Celui où Noé a construit son arche.
Dehors, il y a moi. Avec deux courses à l'autre bout de Paris avant le rendez-vous du déjeuner.
Dedans, les mains dans les joyaux, je choisis, vite... et voici le sac qui s'alourdit, comme la pluie.
Direction la meringue qui surplombe Paris. Et me voilà avec un rouleau attendu, mais sûrement pas au bout de mes surprises. Une heure plus tard, deux rouleaux, entourés chacun de plastique.
Et la pluie est toujours là. Le ciel tombe sur la tête de Paris et s'appuie sur les toits. Apparemment, il ne vas pas plus bas. Pour le moment.
Et moi, à bout de bras, et de force, à supporter ces rouleaux (et mon sac plein de joyaux), bras nus, détrempée, les mains glissant sur le plastique ruisselant. Impect. Parfait. Même pas trop lourd pour moi du tout. Pause tous les 10 mètres obligatoire. Attraction générale des passants qui me regardent faire éberlués. "Vous rentrez comment chez vous? La voiture est loin?" "Je suis à pied! Et donc ça va sûrement être les bus, je ne le sens pas dans le métro"... Sûr, ça ne rallonge absolument pas le trajet... niet.
Et gros moment de solitude quand ça glisse d'autant plus que les muscles lâchent. J'adore!! Et la cerise? Après avoir monté ces fichus rouleaux sans ascenseur, pour culminer, avoir filé prendre le cadeau et être repartie sur les chapeaux de roues pour ne pas être complètement en retard. Et bien? Il ne pleut plus. Indécent tout ça, je vous dis.

1 comment:

Anonymous said...

besoin de verifier:)