Look for it

-

I'm back a bit.
Welcome back.

Lookout for the #snapchot ... might be fun.


-





Friday, 22 August 2008

22 Août 2008

Dehors, c'est le déluge primitif. Celui où Noé a construit son arche.
Dehors, il y a moi. Avec deux courses à l'autre bout de Paris avant le rendez-vous du déjeuner.
Dedans, les mains dans les joyaux, je choisis, vite... et voici le sac qui s'alourdit, comme la pluie.
Direction la meringue qui surplombe Paris. Et me voilà avec un rouleau attendu, mais sûrement pas au bout de mes surprises. Une heure plus tard, deux rouleaux, entourés chacun de plastique.
Et la pluie est toujours là. Le ciel tombe sur la tête de Paris et s'appuie sur les toits. Apparemment, il ne vas pas plus bas. Pour le moment.
Et moi, à bout de bras, et de force, à supporter ces rouleaux (et mon sac plein de joyaux), bras nus, détrempée, les mains glissant sur le plastique ruisselant. Impect. Parfait. Même pas trop lourd pour moi du tout. Pause tous les 10 mètres obligatoire. Attraction générale des passants qui me regardent faire éberlués. "Vous rentrez comment chez vous? La voiture est loin?" "Je suis à pied! Et donc ça va sûrement être les bus, je ne le sens pas dans le métro"... Sûr, ça ne rallonge absolument pas le trajet... niet.
Et gros moment de solitude quand ça glisse d'autant plus que les muscles lâchent. J'adore!! Et la cerise? Après avoir monté ces fichus rouleaux sans ascenseur, pour culminer, avoir filé prendre le cadeau et être repartie sur les chapeaux de roues pour ne pas être complètement en retard. Et bien? Il ne pleut plus. Indécent tout ça, je vous dis.

Sunday, 17 August 2008

17 Août 2008

Remember the first day... when... you / I / us.
I know that... it shows.

Saturday, 16 August 2008

16 Août 2008

un à droite, gauche, break, un en arrière, show me the music, pas de côté, glissade, jump!

Friday, 15 August 2008

15 Août 2008

Paniers, paniers, paniers et paniers?? Check!
Escaliers? Brrrrrrr!

Thursday, 14 August 2008

14 Août 2008

Le subconscient qui devient fashion victim, les yeux ouverts et grands fermés, ça surprend. Surtout quand ça rigole à côté. Tant que mon panama s'accroche à la tarte flambée...

Wednesday, 13 August 2008

13 Août 2008

Après une bataille acharnée contre les mauvaises herbes (j'ai gagné... sauf le dos, les jambes, les piqûres de bestioles...), c'est décidé: plus de 15 août en Alsace!

Tuesday, 12 August 2008

12 Août 2008

Ich hätte gern wieder ein bisschen Deutsch zu sprechen. Es kommt again.

Monday, 11 August 2008

11 Août 2008

Je pense que le temps est parfait pour enfin construire cette arche de noé dont on nous a tant parlé!

Mmmm... merde, le marteau est rouillé!

Sunday, 10 August 2008

10 Août 2008

Aujourd'hui, je n'ai plus envie de faire la série. Juste de paresser sur la chaise, le soleil caressant Fluffy et mes jambes, le vent tournant les pages pour moi sans me mettre en gard(a).

Saturday, 9 August 2008

9 Août 2008

Aujourd'hui, j'ai trouvé mon chateau (reste à trouver le prince).

Friday, 8 August 2008

8 Août 2008

Aujourd'hui, j'ai croisé les ennamourés. Mouais... pas la peine de les retrouver dans le village d'à côté!
Aujourd'hui j'ai tourné autour d'un melon.
Aujoud'hui j'ai marché au thé sur une isle.
Aujourd'hui j'ai revu mes baux, mais j'ai raté le moulin.
Aujourd'hui j'ai trouvé un superbe resto... surtout le dessert chocolatant.
Aujourd'hui je me suis fais légèrement détremper au moulin. L'autre.

Thursday, 7 August 2008

7 Août 2008

Aujourd'hui, c'était une histoire de musc.
Aujourd'hui, la lampe brille de mille feux.
Aujourd'hui, les abricots veulent sauter aux arbres.
Aujourd'hui, j'ai testé la sieste... involontairement.

Wednesday, 6 August 2008

6 Août 2008

Aujourd'hui, j'ai testé le coup de chaud. Je m'en passerai la prochaine fois.
Aujourd'hui j'ai vu les pompiers à demeure devant le musée. C'est mieux que de le climatiser, c'est sûr.

Monday, 4 August 2008

4 Août 2008

Aujourd'hui, gare au roy rené!
Aujourd'hui, coule le mirabeau.
Aujourd'hui, chante le savon.
Aujourd'hui, le soleil caresse la mousse

Sunday, 3 August 2008

3 Août 2008

Aujourd'hui, j'ai échangé sans regret 40 degrés pour une soirée d'osselets gelés.